Articles marqués avec ‘cellulite’

Les causes de la formation de la cellulite

Diurétiques, onctions de crèmes « amincissantes », régime, voire exercice…Vous êtes tentée de combattre vous-même votre cellulite, si possible sans efforts, à la rigueur en vous donnant du mal. Ne perdez pas votre temps. Aucun procédé, aucune privation n’agiront avant qu’un traitement local, chez le médecin, ne soit entrée en jeu.

Les causes principales de la cellulite

Ne ratez aucun article, inscrivez-vous à la newsletter
Vous pourrez vous en désinscrire à tout moment

  • Parce que la cellulite n’est pas une graisse ordinaire, emmagasinée sous forme de réserve et (plus ou moins) facilement mobilisable. Elle est gorgée d’eau salée et de toxines, emprisonnée dans un lacis de fibres conjonctives. Si l’on ne commence pas par dissoudre le réseau fibreux qui la garrotte et par la libérer, toutes les manœuvres seront vaines.

La cellulite se forme quand certaines régions, toujours les mêmes (bassin, hanches, cuisses dans 90 % des cas) s’engorgent, sous diverses influences dont la principale est un mauvais aiguillage des estrogènes.

cellulite

Les estrogènes, hormones sexuelles qui retiennent l’eau, se fixent normalement au niveau de l’utérus et des seins ; mais elles se dirigent aussi vers les graisses féminines, celles qui constituent un caractère sexuel secondaire.

Quand cette situation est importante, la graisse s’infiltre, et les fibres du tissu conjonctif forment, pour la circonscrire, des adhérences, des cloisonnements qui deviennent peu à peu plus envahissants et plus durs.

Ce phénomène est favorisé par un mauvais équilibre du système nerveux, chez les hyperémotives ou das certaines conditions de vie. Système nerveux et endocrinien sont liés chez les femmes, et l’instabilité, la fragilité du premier retentit toujours sur le second.

D »autres causes plus secondaires l’aggravent encore :

  • Un fonctionnement déficient du foie, qui remplit mal son rôle antipoisons, aussi bien contre les poisons apportés de l’extérieur (nourriture toxiques) que contre ceux formés à l’intérieur ; une constipation habituelle, et d’autres troubles digestifs.
  • Une circulation paresseuse, qui entraîne la fuite, hors des vaisseaux dilatés, d’une fraction liquide du sang.

Puis les causes mineures mais non négligeables telles que de mauvaises postures (un excès de cambrure, ou les pieds plats) dues au fait que les estrogènes ramollissent les ligaments ; une alimentation toxique, le surmenage, le manque d’oxygène, bref tout ce qui accroît la rétention des poisons ou celle de l’eau.

Les causes secondaires de la cellulite

cellulite

  • Tout ce qui accroît la tendance des tissus à fixer l’eau : excès de certaines hormones comme les estrogènes, par exemple.
  • Tout ce qui favorise la rétention de toxines : insuffisance du foie, des reins, constipation…
  • Tout ce qui apporte des toxines supplémentaires à l’organisme. Une alimentation encrassante. La prise, sans nécessité absolue, de médicaments pour dormir, tranquilliser, maigrir, que l’organisme ne consomme. L’alcool, les excitants…
  • Tout ce qui ralentit l’élimination. L’insuffisance de boisson (les liquides diluent et entraînent les toxines). L’insuffisance d’oxygène, brûleur de résidus (vous respirez mal, par sédentarité, manque d’exercice, timidité…).

La mauvaise circulation veineuse fréquente chez les femmes dont la partie inférieure du corps aggravé par le travail assis, le port de panties, les grossesses..

Le déficit musculaire dû au manque d’exercice ou à de mauvaises postures ; l’habitude de trop serrer les jambes pour ne pas monter les cuisses, la position assise qui atrophie les fessiers…

  • Les chocs émotifs ou affectifs, les tensions psychiques, les déséquilibres vago-sympathiques.

Les 3 habitudes anti-cellulite

La cellulite se forme sous différentes influences, dont l’une des principales est celle des estrogènes, hormones de la fixation d’eau. Mais d’autres éléments jouent encore un rôle dans son apparition ou son aggravation.